Profiter au maximum de sa voiture télécommandée thermique

Loin d’être un jouet, une voiture télécommandée thermique qui dispose d’un petit moteur à explosion allant de 26 cc à 0,5 cc, s’avère le modèle réduit au 1/5ème,, au 1/6ème, au 1/8ème, au 1/10ème, au 1/16ème ou au 1/18ème d’un véhicule thermique grandeur nature. Pour en profiter pleinement, il importe d’en connaître les différentes parties afin de vérifier qu’elles sont en parfait état de fonctionnement. Les vérifications et l’entretien des consommables et des pièces du véhicule thermique télécommandé permettent d’en profiter au maximum.

Premier pilotage

Avant le premier pilotage, il importe de vérifier que :

  • La fréquence des quartz est identique sur le récepteur du véhicule et sur la télécommande ;
  • Des piles identiques et neuves sont mises aussi bien dans la voiture que dans l’émetteur. (Le panache salines/alcalines et accumulateurs/piles est à proscrire.)
  • Les trims de l’émetteur sont en position neutre.

Après ces vérifications, il importe de faire le plein de carburant qui est composé de nitrométhane (dans une proportion de 10 à 25 %), de méthanol et d’huile de ricin. Pour un moteur 3.5 cc ou 4.5 cc et une utilisation en course, le pourcentage en nitrométhane est de 25 ou 16. Par contre, pour un moteur 2.1 cc ou 2.5 cc et un emploi loisir, 10 % de nitro suffit.  On note que le moteur thermique chauffe moins, et marche bien lorsque le pourcentage de nitrométhane contenu dans le carburant est élevé. Toutefois, le moteur s’use plus vite également.

Après le plein de carburant, il faut effectuer un rodage afin d’entretenir et d’optimiser les performances du moteur qui durera bien plus longtemps. Il consiste à démarrer le véhicule en actionnant la tirette par petits coups secs afin de ne pas casser le ressort du lanceur ou la ficelle. Après quoi, on peut piloter sa voiture télécommandée thermique, chez soi ou dans des espaces appropriés. Il faut éviter la voie publique car la conduite d’une voiture télécommandée y est interdite.

Voiture télécommandée thermique version cross

Réglages du moteur d’une voiture télécommandée thermique

Les réglages du moteur d’une voiture télécommandée thermique s’effectuent sur 3 vis (pointeau, reprise, ralenti) à partir du carburateur.  Ces opérations doivent nécessairement porter sur l’une des vis à la fois puisque toute modification sur une vis impacte les 2 autres.

  • Pointeau

Ce régulateur de l’arrivée d’essence doit être ouvert lorsque le moteur cale tandis que le véhicule est en pleine vitesse. Sa fermeture fait faire plus de tours au moteur qui, par conséquent, chauffe plus vite.

  • Vis de reprise

Cette vis est celle des régimes intermédiaires. Elle doit être refermée d’1/8ème de tour si le moteur tourne peu malgré l’accélération de la voiture. Il faut l’ouvrir lorsque le moteur cale en phase d’accélération.

  • Vis de butée

Également dénommée vis de ralenti, cette vis empêche la fermeture complète du carburateur. Il faut la dévisser lorsque, malgré l’ouverture minimum du carburateur, la voiture avance seule. Par contre, si le moteur cale, cette vis doit être fermée d’un huitième de tour par huitième de tour, jusqu’à obtention d’un ralenti parfait.

Entretien de la voiture télécommandée thermique

La constance et la rigueur dans l’entretien de sa voiture thermique permet d’en profiter pleinement et pendant longtemps. Après chaque usage, le décrassage de l’engin s’impose. Pour cela, il est recommandé de le démonter dans la mesure du possible afin de le nettoyer correctement. Enlever l’excès d’huile, le sable et la poussière sur les zones impossible à démonter peut se faire au moyen d’une pâte dédiée disponible en grande surface ou dans les magasins spécialisés.

Une rutillante voiture thermique verte et bleue

Il importe de vérifier que toutes les vis sont bien en place. En cas de dévissage, il faut les remettre à leur place initiale. Le frein filet mis sur celles-ci empêche les dévissages. On peut en mettre aussi sur toutes les autres vis du véhicule qui enserrent du métal.

Par ailleurs, il importe de nettoyer et de graisser aussi fréquemment que possible le filtre à air de sa voiture télécommandée thermique. Cette précaution maintient le moteur en bon état de fonctionnement. Il faut s’assurer que l’écartement entre la couronne et la cloche d’embrayage soit d’environ 1 mm. Une mousse trop sale ou abîmée doit nécessairement être remplacée.

Les pneumatiques

Brillants et durs au toucher, les pneus en matière plastique doivent être systématiquement évités sur une voiture thermique. Il faut au contraire privilégier les pneus en caoutchouc qui, bien que s’usant plus vite, offrent une meilleure adhérence au sol et facilitent grandement le pilotage.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: